Featured Slider

Avant, j'étais blogueuse...

...Et vous savez quoi, j'adorais ça!

Ça me manque de me poser sur mon ordinateur et tapoter sur le clavier pour vous (me?) parler comme ça de temps en temps! Ça fait malgré tout presque deux ans que je n'ai rien écrit ici. Et ça fait 8 mois que je n'ai rien écrit sur Nefertitrip. Oui, J'ai créé un autre blog entre temps, pensant que ça allait me remotiver à écrire. Pensant que comme j'entamais une nouvelle vie à l'étranger, j'avais besoin d'une page nouvelle dans le monde de la blogo aussi...

Dans l'internet #2

Salut à tous! Comment allez-vous? On profite de la plage, du soleil, de la mer? Oui? Ouais bien ne me narguez pas bande de veinards, parce moi je dois travailler encore jusqu'à fin août, sans vacances! Ehh oui, ce sont les joies de travailler dans un magasin à effectif de trois. Forcément, quand l'une part en vacances, les deux autres sont bloquées sur place. Et il s'avère que ma responsable a posé les deux premières semaines du mois d'août. Donc, en plus de travailler les dimanches et jours fériés (adieu week-ends entre amis, adieu ponts de quatre jours pour aller voir la famille...) et de n'avoir aucun avantage (si ce n'est que d'être payé double ces jours-là fort heureusement), on ne peut pas partir en vacances en même temps que tout le monde. Bon, dit comme ça on la ressent un peu la lassitude non? Oui j'avoue, ça va bientôt faire un an et demi que je travaille ici, et je commence à me lasser de ne pas pouvoir être libre de mes mouvements...

Shanghai ou le voyage de la déconvenue et de la débrouillardise


Salut les copains de l'internet! Comment allez-vous? Et voilà, j'ai encore une fois disparu de la blogosphère durant une assez longue durée... Arriverais-je un jour à être régulière dans mes publications? Enfin, je suis contente de vous écrire aujourd'hui, pour finaliser cet article que j'ai commencé il y a pas loin d'un mois, après avoir passé mi-juin une petite semaine en Chine, à Shanghai, et c'était... ma foi, très bien mais absolument pas ce à quoi je m'attendais! Pour vous remettre le décor en tête, comme je vous l'ai déjà évoqué dans un précédent article, et pas mal aussi sur les réseaux sociaux, cela faisait pas loin de six mois que j'avais prévu ce voyage avec ma prof de danse, dans le but d'aller danser à un festival de danse en Chine qui s'appelle Laila Saida. Le tableau était plus qu'alléchant: danser trois soirs de suite à l'opéra de Shanghai, je ne pouvais pas rêver mieux. Pour couronner le tout, je devais aussi partager la scène avec de nombreux artistes internationaux, des grands noms de la danse... J'ai accepté bien évidemment, même si le billet ne m'était pas offert, tant pis, au regard de ce que ce voyage promettait de m'apporter, le jeu en valait largement la chandelle... C'est donc après un nombre de galères ahurissant (problèmes de réservation de billet, problèmes pour obtenir le visa, grèves d'air France...) que j'ai finalement réussi à partir, le 14 juin, avec ma prof de danse, de Bordeaux pour nous rendre à Paris avant le grand vol jusqu'à Shanghai. Grèves obligent, au lieu d'attendre 2h en transit, nous avons passé 9h à l'aéroport de Charles de Gaulle pour notre correspondance (Ô joie). Après toutes les galères que j'ai traversées, vous croyez que je pouvais encore avoir pire? Non? Eh bien détrompez-vous...